AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quelques accords et la vie continue, non? [Jason]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leonie J. Hamilton

avatar

MESSAGES : 39
DATE D'INSCRIPTION : 26/07/2009
AGE : 26

« Me, Who I Am, Who I Like, Me Simply »
|| Relationship:
Age & Année d'études: 18 ans - 1ère Année
Disponibilité pour un sujet!: Je veux des sujets moi!!!

MessageSujet: Quelques accords et la vie continue, non? [Jason]   Sam 1 Aoû - 10:20

    La journée avait été dure, très dure. Léonie pédalait rapidement sur son vélo, elle voulait quitter la ville s’éloigner de cette agitation. Elle avait trouvé à son arrivée à Vancouver un petit lieu sympa, coupé du monde. Personne ne devait s’imaginer que le port pouvait être un lieu de paradis pour certaine personne, une fois la nuit tombée, et pourtant c’était là où se dirigeait Leonie. L’odeur du poisson en aurait rebuté plus d’un, mais elle avait son coin, au bout d’un ponton, où le poisson, et les activités journalières du port se faisait oublier. Il restait alors plus que le bois du ponton, la mer devant elle, et les bateaux. Et elle adorait ça. Elle avait toujours sa guitare sur elle quand elle venait par là. C’était ce qui complétait son paradis. Elle était assise là, plaquant quelques accords, marmonnant parfois quelques paroles, et elle s’échappait de cette réalité qui ne lui convenait pas toujours.

    Leonie secoua la tête, elle devait être prudente. Elle ne voulait pas se retrouver à l’hôpital, et cette fois en temps que patiente! Elle avait fini son service une heure plutôt, et elle n’avait jamais pensé que celui-ci aurait pu être aussi éprouvant. Aujourd’hui, ils avaient perdu une petite fille. Elle s’était faite renversé par un chauffard alors qu’elle traversait. Leonie n’était qu’en première année de médecine, la plupart du temps elle faisait surtout observé, et faire les bandages. En somme les choses les plus simples. Mais elle ne s’en plaignait pas. Elle savait que c’était en commençant par là qu’elle deviendrait le chirurgien qu’elle voulait être. Elle se souvenait parfaitement de son service. Elle se souvenait quand on l’avait appelé pour qu’elle monte dans l’ambulance. Ils s’étaient rendus sur le lieu de l’accident, la petite fille était allongée par terre, elle était encore consciente. Leonie avait été chargée de lui parler, de la tenir éveillé. Elle s’appelait Tina. Tout allait bien, elle avait sûrement quelques côtes cassées ainsi que la jambe, mais elle devrait s’en sortir. Et puis, une fois dans l’ambulance, tout s’était accéléré, Tina avait perdu connaissance, et son cœur avait cessé de battre.

    Leonie ferma les yeux un instant. Il n’y avait plus personne sur la route, elle se rapprochait du port, et les lumières et le bruit de la ville diminuaient peu à peu. Elle revoyait ses mains s’acharnant sur la poitrine de la petite pour essayer de la ranimer. Elle se souvenait d’être arrivée à l’hôpital, mais il était déjà trop tard. Hémorragie Interne. Ils n’avaient rien pu faire. « Ça arrive » lui avait-on dit avec un sourire contrit sur les lèvres, puis on l’avait laissé partir, plus tôt que prévu. Elle avait l’impression d’être dans un rêve ou plutôt dans un cauchemar.

    Les quelques lumières du port se dessinèrent à l’horizon, et elle sourit. Elle avait besoin d’air. Elle accéléra, grimpa la petite bute qui menait au port, et suivit le quai jusqu’au ponton où elle avait l’habitude de venir. Enfin l’habitude, c’était un bien grand mot. Elle était venue ici une petite dizaine de fois, mais elle savait que ce serait son endroit pour le reste de ses études ici. Elle était engagée sur le ponton, et continuait à avancée, à une allure à peine plus modérée quand elle le vit. Elle freina brutalement et ses freins couinèrent. Elle grimaça, il devait sûrement l’avoir entendu.
    A une dizaine de mètre d’elle se trouvait un jeune homme. Il était assis dos à elle, et elle savait qu’il avait une guitare dans les mains.
    * Comme la dernière fois* pensa-t-elle.
    Ce n’était pas qu’elle venait ici, et le voyait. C’était la deuxième fois. La première remontait à quelques jours auparavant. Elle était arrivée, moins vite, et ses freins ne l’avaient pas trahi cette fois. Elle s’était arrêté, et l’avait entendu jouer. Elle ne connaissait pas ce qu’il jouait, amis elle avait aimé, tout de suite. Elle était resté ainsi quelques minutes à l’écouter, puis était reparti ne voulant pas le déranger. Elle ne l’avait alors pas bien vu, mais elle était sûre de l’avoir ensuite recroisée sur le campus. Elle avait alors rapidement baissée la tête de peur qu’il la reconnaisse. A peine quelques secondes plus tard, elle avait rit toute seule à sa réaction, il ne l’avait même pas entendu, et encore moins vu… sa réaction était stupide.
    Et maintenant elle ne savait pas quoi faire. Remonter sur son vélo et partir aussi rapidement qu’elle était arrivé serait idiot. Avec un peu de chance, il ne l’aurait pas entendu…
    Elle devait l’avouer, elle avait peur de sa réaction. Comment réagirait-il quand il verrait qu’elle – petite nouvelle – entrait ainsi dans son espace ? Il était craquant et elle avait peur qu’il ne soit comme les autres mecs qui se savaient un peu mignons : prétentieux, sûr d’eux. En plus il était musicien, doué par-dessus tout… Les beaux gosses musiciens pouvaient être les pires.
    Et ce soir, elle n’avait pas envie de se mettre quelqu’un à dos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason Balder
    Jason ♠ ▌i'm SUPERMAN

avatar

MESSAGES : 84
DATE D'INSCRIPTION : 19/07/2009
AGE : 24

« Me, Who I Am, Who I Like, Me Simply »
|| Relationship:
Age & Année d'études: 20 ans;; deuxième
Disponibilité pour un sujet!: Je veux des sujets moi!!!

MessageSujet: Re: Quelques accords et la vie continue, non? [Jason]   Mer 7 Oct - 15:52


Aujourd'hui, Jason avait énormément stressé à cause cette fichue histoire avec Cassidy. Quelle galère ! Et dire qu'il avait faillit pratiquement la perdre ... Il n'en revenait pas même si il ne l'a connaissait pas vraiment mais c'était quand même son tout premier baiser ! Et ça, ça ne s'oublie pas surtout avec les circonstances dans laquelle la suite c'est déroulée. Au fond de lui, il pense qu'il ne lui pardonnera jamais entièrement de ne plus avoir donné de nouvelles pendant onze ans et de revenir le voir, du jour au lendemain.
À présent, sur guitare sur le dos, il venait d'arriver dans son « mini-paradis » : le morceau de ponton du pont de Vancouver. Vous devez vous dire que le port : ça pue et c'est moche ! Alors, c'est que vous ne vous êtes jamais aventuré jusqu'au bout; là aussi le calme règne et l'odeur s'estompe. Quand le beau jeune homme se rend là-bas, il y trouve un havre de paix; quelque chose de magique où il est totalement serein. De plus, il y amène toujours sa magnifique guitare acoustique au son mélodieux.

Une fois revenu les pieds sur Terre, il s'accroupit et vint s'asseoir, tout au bout, sur le ponton. Il posa ensuite sa gratte à coté de lui et prit sur énorme bouffée d'air pur. Le paysage était magnifiquement beau; le soleil faisait virer ses yeux déjà bleu à un bleu turquoise qui vous transperce. Quelques instants après, il ouvrit sa house puis attrappa son instrument d'une délicatesse qui faisait voir que ce n'était pas un simple objet. Il gratta légèrement sur les cordes ce qui fit sortir un magnifique son; un son qu'il adorait tout simplement. Cette guitare lui correspondait tout à fait : il avait trouver la perle rare en l'achetant. Regardant le beau ciel azur, il se mit à jouer sa dernière composition qu'il trouvait, pour une fois, réussie.

Il poursuivi sa compo jusqu'à ce qu'un bruit extrêmement strident de freins ne vienne étouffer le mélodique son ce qui le fit stopper net. Brusquement, il se leva et se retourna. Il était sûr de s'être fait surprendre à jouer lui qui voulait ne le faire savoir à personne et surtout pas à quelqu'un du campus. Malheureusement, c'était trop tard pour lui. Il allait devoir assumer ou contraindre la jolie jeune femme qui se trouvait en face de lui à se taire. Bien entendu, il n'allait pas le faire, tant pis pour lui. Il avait qu'à mieux se cacher ou, tout simplement, ne jamais se cacher. À présent, il fixait la jeune femme droit dans les yeux de ses yeux transperçant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcome-sandiego.forumactif.org
 
Quelques accords et la vie continue, non? [Jason]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Créations de Jason
» Quelques souvenirs de fête ...
» La vie continue (Privé Antéa)
» Pendant les travaux, l'exposition continue (Lucia)
» Jason Derulo || Wallpaper || Gus' Art'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Just Be The Best & Shut Up :: * Vancouver * :: « Le port »-
Sauter vers: