AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Amour, Haine Amitié

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Amour, Haine Amitié   Sam 29 Aoû - 20:11

L'amour avec un grand A existe t -il? Parfois j'en doute. Et quand je regarde autours de moi cela se confirme. Je me sens seule c'est derniers temps. Quand je vois des couples, j'envie la jeune femme. Je me dis qu'elles ont beaucoup de chance d'être aimer par un jeune homme et parfois je suis bien heureuse de ma situation, je les plains les pauvres. Je me demande comment elles font. Toutes n'ont pas la chance qu'a ma cousine d'avoir un gentil jeune homme a ces cotés. Aujourd'hui plus que d'habitude je me pose beaucoup de questions. Je me regarde, je m'observe, je m'étudie, j'essaye de comprendre pourquoi je suis toujours célibataire. Pourtant je côtoie des jeunes hommes mais la plus pars bien que séduisant sont des amis ou plus mais il y a aucun sentiment amoureux. Et puis aucun semble s'intéresser a moi. Suis je pas assez attirante? Suis je moche? Ou cela vient il de mon caractere?C'est vrai que je ne suis pas facile mais je ne suis pas non plus insupportable. Peux être que je suis trop impressionnante? Je les intimide??? Je commence a me faire peur. Connaitrais-je un jours l'amour? J'en doute! Peut être que l'amour avec un grand A n'est pas fait pour moi. Je ne demande pas l'impossible pourtant. C'est pas comme si je demandais le monde. Juste vivre une histoire ou plusieurs histoires d'amour avec un jeune homme. J'aimerais être vue et me sentir aimer autrement que comme une amie ou une sœur. J'aimerais pouvoir sentir la chaleur, le contact d'un homme a mes cotés. J'aimerais sentir ses lèvres contre les miennes, ces bras, ses mains, son torse contre mon corps. J'aimerais sentir son souffle au creux de mon cou ou de mon oreille. J'aimerais entendre des je t'aime, des petits surnoms attachants comme mon cœur, ma puce, mon amour... J'aimerais savoir que mon copains pense a moi quand je ne suis pas avec lui, ou encore recevoir des message coquin. Et oui mes hormones travaillent. J'ai aussi des envie sexuelle. J'aimerais tant gouter au plaisir physique. Ne soyez pas choquer. Vous aussi vous avez surement déjà ressentit cette impression. Le probleme dans tout sa c'est que j'ai peu et je n'ai pas envie de souffrir, je n'ai non plus pas envie de perdre ma liberté. J'ai peur d'avoir l'impression de me sentir enfermé comme lion en cage. J'aime tant ma libertés et mon indépendance. Je me sens libre comme l'Albatros dans le poème du même nom de Baudelaire. Mais le jours ou l'amour me frappera je me sentirais certainement comme cette oiseau sur le bateau des marins. Ah quel sentiment compliqué!! Puff je commence vraiment a en avoir marre. Laissons la vie, le destin agirent. Et puis il parait que l'amour fait son apparition au moment ou on si attend le moins.

Haylie ferma les yeux et poussa un long soupir. Ces pensées traversaient son cerveau. Il n'existe pas un bouton pose? Franchement sa devient lassant et surtout prise de tête toutes ces réflexions. Un sentiments de tristesse, d'impatient, d'espoir se mêlait en elle. La vie la mènera la ou elle doit la mener. Haylie avait decidé de la laisser faire . Pourtant parfois elle a besoins d'un petit coup de main.

Lundi début de semaine, 9h00 Haylie passe a son casier pour prendre ces affaires de cours. Puis elle se dirige vers sa salle de cours. L'esprit encore dans les nuages, elle ne regarde pas ou elle vas. Du coup elle percute quelqu'un et fait tomber tous ces livres. Elle se baisse et les ramasse sans même lever le regard vers la personne qu'elle a percutée.

-Excusez moi!!
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel DeLuca

avatar

MESSAGES : 59
DATE D'INSCRIPTION : 20/07/2009
AGE : 23

MessageSujet: Re: Amour, Haine Amitié   Sam 29 Aoû - 22:30

    Lundi matin, sûrement le jour que tout le monde détestent. Celui où vous devez recommencer à vous lever tôt pour pouvoir partir à l’heure à vos cours. Ce jour où tout les jeunes et même les adultes préféreraient rester dans leur lit plutôt que devoir se lever et voir la tête des autres. Le jour qui suis deux jours où vous avez fait la fête jusqu’a point d’heure. Comment faire ce jour là lorsque vous avait encore la gueule de bois de la soirée précédente où vous avez bien trop forcé sur l’alcool pour pouvoir vous levez et passer la journée entière en dehors de votre lit ? plusieurs possibilités s’offre alors à vous, sois vous faite style que vous êtes malade à vos parents pour pouvoir rester encore dans votre lit, mais après avec tout vos absence que vous avez déjà accumulé, vous allait sûrement rater votre année. Sinon il y a aussi la solution de la douche froid, ça réveille en plus de cela, mais ça met souvent de mauvaise humeur, c’est ça le hic.

    Nathaniel qui était encore dans son lit avec un mal de tête affreux et sûrement encore des cernes sous les yeux, choisit la deuxième solution, qui n’est pas forcement la meilleure. Il essaya dans un premier temps, de se lever d’un seul coup pour pouvoir aller plus vite dans sa douche, mais à peine avait-il levé sa tête de son oreiller, il n’eut pas envi de faire plus d’effort. Et dire que lui avant, faisait tout les lundi matins un petit jogging avant d’entamé sa nouvelle semaine de cour dans son université qui est en pleine « guerre », mais là, rien que d’y penser, lui donnait encore plus un mal de crane atroce. Mais subit les conséquence mon petit Nath’, il fallait pas faire la fête un dimanche soir, on ne te l’a encore jamais dit ? et bien cela te ferra une petit leçon pour les dimanches qui vont suivrent au moins, voit cela comme un avantage au lieu de grogner. Apres avoir prit son courage à deux mains, en dix minutes, c’est un recors, il réussit à enfin se lever du lit même si il faut avouer, il avait voulu à plusieurs reprise d’y retourné, mais bon, il y réussit, il faut l’applaudire pour cet exploit.

    Après avoir prit sa douche bien froide, ça le réveilla mieux et il se sentit un peu mieux, bon pas assez pour pouvoir courir des kilomètres mais une journée de cours, ça pourrait allé, enfin espérons. Apres s’être séché, il se dirigea vers son armoire près de son lit et enfila un jean et un tee-shirt tout à fait normal blanc avec des manches courte puis il mit des baskets. Il ne prit pas la peine de prendre un petit déjeuné en passant devant sa cuisine. Nathaniel n’a jamais faim le matin, alors que le reste de la journée il mange beaucoup, il s’en fout, il ne grossit pas avec tout le sport qu’il fait. Lorsqu’il sortit dehors, il n’oublia pas de fermer la porte derrière lui à clé puis il se dirigea vers le parking et prit sa voiture.

    Le trajet jusqu'à l’université ne fut pas très long, il faut dire qu’il habite presque tout près du grand bâtiment alors bon. il regarda l’heure sur son portable, il avait encore un quart d’heure avant que son premier cour de la journée ne commence. Il partit alors vers un groupe de potes à lui pour passer le temps et pour pouvoir discuter. L’un d’eux commença un sujet courant chez eux, les filles. Ils se disaient comme à leur habitude, leurs conquêtes du week-end, et avant que Nath’ ne put dire quoi que ce soit, la sonnerie se fit entendre et tout les étudiant se dirigeaient vers leur salle respective. Le beau brun avait maintenant cour de littérature, l’un de ses cours préférés, en même temps il fait des études dans ce domaine alors c’est bien obligé qu’il aime cela. Sans faire exprès il percuta quelqu’un. Tout les deux firent tomber leur affaires sur le sol donc ils se baissèrent pour les ramasser, au début, il ne savait pas l’identité de la personne. La personne en question s’excusa. Il leva la tête, il semblait connaître cette voix et lorsqu’il vit Haylie, un sourire se forma sur ses lèvres. Elle ne semblait pas l’avoir vu alors il dit :

    - alors comme ça on ne dit pas bonjours Haylie ?

    dit-il de sa belle voix, il attendait qu’elle le regarde…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Amour, Haine Amitié   Dim 30 Aoû - 10:29

- Alors comme ça on ne dit pas bonjours Haylie ?

Cette voix je la reconnais non c'est pas possible, c'est pas lui. En le percutant je l'aurais reconnus. Mais maintenant que j'y pense ce corps dur, musclé oui c'est bien lui. Haylie releva la tête et vit Nathaniel. Elle baissa directement le regards. Pourquoi sa tombait sur lui. Elle avait l'impression de rêver. Gênée, un silence s'installa alors entre les deux jeune gens malgré le chahut qui les entourait. Haylie ramassa ces livres précipitamment et se releva. Elle regarda tout autours d'elle puis finit par poser son regards sur le jeune homme et plus spécialement dans les yeux

-Je suis vraiment désolé. Je ne t'avais pas. Sa va je ne t'ai pas fait mal?

Haylie rigola face a l'idiotie de sa question. Si quelqu'un aurait du avoir mal c'est bien elle La différence de corpulence est notable. Il est grand, musclé, il est magnifique tout simplement. Il a un corps de rêve. Depuis qu'elle le connais , elle l'a toujours... Non c'est pas possible. Haylie réveille toi, tu rêves. Tu racontes n'importe quoi ma pauvre. Qui sait, il aime peut être quelqu'un d'autre.
Heureusement pour elle, la deuxième sonnerie sonna. Si ils ne se dépêchent pas ils vont arriver en retards a leur premiers cours. Elle prit la main du jeune homme et l'entraina vers leur salle de cours. Le fameux cours de littérature. Un cours passionnant pour la jeunes femmes mais aussi pour tous les élevés constituant la classe. L'heure passa très vite et le moment de se diriger vers le cour suivant est venue. Haylie rangea tranquillement ces affaires et sortie de la salle de littérature toujours en repensant a ce qui c'était passé plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Amour, Haine Amitié   

Revenir en haut Aller en bas
 
Amour, Haine Amitié
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'amour vrai suscite la haine. On le reconnaît à cela [Dany]
» Test de comptabilité (amitié & amour)
» Hermione Jean Granger - Miss je-sais-tout [Achevée le 04/03/2014]
» Tristan Montesquieu " Amour, Amitié, Colère, Haine. "
» entre l'amour et la haine, il n'y a qu'un pas. PV Aarici'a

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Just Be The Best & Shut Up :: * University of British Columbia * :: « Hall Principal » :: « Les couloirs »-
Sauter vers: