AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Comme on se retrouve [Edward]

Aller en bas 
AuteurMessage
Elena S. Blake
    Vis l'instant présent comme si c'était le dernier | Elena

avatar

MESSAGES : 1044
DATE D'INSCRIPTION : 12/06/2009
AGE : 27
LOCALISATION : Vancouver

« Me, Who I Am, Who I Like, Me Simply »
|| Relationship:
Age & Année d'études: 19 ans & 1ère année
Disponibilité pour un sujet!: Je veux des sujets moi!!!

MessageSujet: Comme on se retrouve [Edward]   Sam 12 Sep - 15:48

    La matinée venait de se terminer pour Elena, qui rejoignit la cafétéria pour la pause déjeuner. Elle n'avait pas l'intention d'y traîner une heure, elle avait un rendez-vous avec d'autres Alpha pour parler des futurs articles du journal de l'université. Celui-ci avait été mis en pause le temps que tous les nouveaux s'habituent au lieu, mais il allait bientôt reprendre du service, au plus grand plaisir de la jeune femme. La salle était déjà bien remplie d'étudiants lorsqu'elle y entra, son sac sur l'épaule. Elle trouva néanmoins une place vacante assez rapidement, étant seule pour le moment. Elle n'acheta rien sur place, étant donné qu'elle s'était préparée une salade le matin même. Elle la sortit et en profita pour boire une gorgée d'eau minérale, sa gorge étant toute sèche suite à l'exposé qu'elle avait du faire en cours d'anglais.

    Ses yeux firent le tour de la salle et le regard de la blondinette s'attarda sur une silhouette qu'elle avait du mal à ne pas reconnaître. Edward venait d'entrer dans la cafétéria, avec quelques amis à lui sans doute. La vue du jeune homme embarrassa Elena, qui n'arrivait toujours pas à se faire à la révélation qu'il lui avait faite plus d'un mois de cela. Qu'elle ressemble à une femme était une chose, mais que celle-ci soit décédée en était une autre. Et même s'il avait tout fait pour lui assurer qu'il arriverait à ne plus voir sa défunte femme en elle, El' avait du mal à croire qu'une telle chose soit un jour possible. D'ailleurs, leur discussion avait été rapidement interrompue par le départ de la jeune femme.


    Flash Back

    Elena et Edward s'étaient installés sur le sable encore chaud du début septembre. La jeune femme venait d'apprendre qu'elle était le portrait craché de la défunte femme du jeune homme, d'où son trouble à chaque fois qu'ils se croisaient. Un étrange malaise avait pris la blondinette quelques instants plus tard et elle avait prétexté un rendez-vous urgent pour s'en aller.

    "Désolée, mais je dois te laisser, j'ai oublié que je devais rejoindre une amie...
    Notre conversation n'est pas terminée Elena...
    Je sais, je sais. Mais je dois y aller. On a qu'à se revoir plus tard pour en reparler d'accord ?"

    Fin du Flash Back

    Sur ces mots elle était partie. Et depuis plus d'un mois, elle ne lui avait plus adressé une seule fois la parole. Son malaise ne s'était pas estompé comme elle l'avait espéré, au contraire, à chaque fois qu'elle le voyait, elle repensait à ses mots et son envie de lui parler s'envolait presque aussitôt. Ce jour-là dans la cafétéria, elle espérait bien passer inaperçue et qu'il ne vienne pas la rejoindre pour discuter. Rien qu'à y penser, la jeune femme sentit son ventre se contracter. Mais pour ne rien laisser paraître, elle fit mine de commencer à manger, même si l'appétit l'avait subitement abandonnée.

_________________
This love
Doesn't have to feel love
Doesn't care to be love
It doesn't mean a thing
This love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://givemeakiss.e-monsite.com/accueil.html
Edward N. Godfrey
I Still Press Your Letters To My Lips
avatar

MESSAGES : 286
DATE D'INSCRIPTION : 20/06/2009
AGE : 32
LOCALISATION : Quelque part entre Vancouver et l'enfer

« Me, Who I Am, Who I Like, Me Simply »
|| Relationship:
Age & Année d'études: 21 ans & deuxième année d'études
Disponibilité pour un sujet!: Un sujet msn okay, mais pas plus

MessageSujet: Re: Comme on se retrouve [Edward]   Dim 13 Sep - 14:54

Edward s'était réveillé ce matin avec un grand sourire aux lèvres, il avait dormi comme un gros bébé. Une fois éveillé, il s'était levé avec souplesse avant de se diriger vers la salle de bain. Il prit une rapide douche pour finir de se réveiller complètement. En sortant de la douche, il se dirigea vers son armoire, il sortit un tee-shirt simple, avec un jean noir. Il mit les deux rapidement, il attacha son jean, un peu grand, avec une ceinture toute simple. Il mit ensuite ses baskets et sortit en prenant une veste en cuir. Il alla ensuite en cours tranquillement.

Les cours de la matinée s'était résumé à deux cours en extérieur, donc, Edward n'avait eu qu'à profiter du beau temps et à écouter les profs d'une oreille distraite. Quand ils avaient fini, il se dirigea vers la cafétéria pour un bon déjeuner tranquille. Il entra dans le bâtiment avec des camarades de classe avec il discutait distraitement. Il avait pas vraiment envie de faire quoi que ce soit avec eux, mais ils l'avaient invité à se joindre à eux et il n'avait pu le leur refuser. Malheureusement leur compagnie était ennuyeuse, surtout parce qu'ils parlaient beaucoup trop de choses qui n'intéressaient pas le jeune homme. Bien qu'ils faisaient partis du même groupe que lui, c'est à dire qu'ils étaient d'autres Kappa qui faisaient aussi partie de l'équipe de foot. Cherchant une pirouette pour pouvoir s'éclipser, il regarda sans conviction des gens qu'il connaissait, il remarqua une personne qu'il connaissait bien, enfin physiquement, Elena. Depuis qu'ils avaient parlé sur la plage, il n'avait pu lui parler, en fait, il avait presque l'impression qu'elle l'évitait. Après tout, c'était normal, lui même avait eu du mal à se faire à l'idée. Même si maintenant, cette idée était dépassée pour lui, il l'avait acceptée.

Quand il eut pris son plateau, composé d'un plat fait de frites et de steak saignant et une petite bouteille d'eau. Il prendrait certainement un dessert, mais plus tard. Il se dirigea tout de suite vers Elena. Il avait envie de lui parler, tout simplement, il n'avait aucune arrière pensée que celle de voir une personne qu'il connaissait et puis cela lui donnait l'occasion de laisser tomber ses abrutis de camarades. Quand il posa doucement son plateau sur la table, il dit avec un sourire à la jeune femme.


"Bonjour Elena, cela fait longtemps. Tu vas bien, j'espère."

Rien de bien impressionnant, ni de très méchant, juste un début de conversation civilisé entre deux personnes civilisés.

[Le PV que je te fait, te va? Sinon, je peux le modifier ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena S. Blake
    Vis l'instant présent comme si c'était le dernier | Elena

avatar

MESSAGES : 1044
DATE D'INSCRIPTION : 12/06/2009
AGE : 27
LOCALISATION : Vancouver

« Me, Who I Am, Who I Like, Me Simply »
|| Relationship:
Age & Année d'études: 19 ans & 1ère année
Disponibilité pour un sujet!: Je veux des sujets moi!!!

MessageSujet: Re: Comme on se retrouve [Edward]   Dim 13 Sep - 19:35

    Alors qu’Elena espérait ne pas avoir à affronter une quelconque personne durant le déjeuner, il fallait qu’Edward la repère et vienne la voir. A croire qu’il venait de lire dans ses pensées quelques secondes plus tôt. Ce n’était pas tant le fait de le voir qui l’embêtait, c’était de se rappeler leur dernière discussion qui la mettait mal à l’aise. Elle avait beau essayer de le cacher, il ne serait pas dupe longtemps. Enfin, elle ne pouvait pas non plus l’éviter éternellement, surtout qu’ils avaient encore de nombreux mois à vivre ensemble. Néanmoins la jeune femme aurait préféré être préparée à le voir, parce que là, en plus de la fatigue, elle ne pouvait pas très bien dissimuler ses sentiments par un sourire faux. Il allait remarquer qu’elle était gênée. Toussotant légèrement alors qu’elle venait d’avaler de la salade de travers, elle but une gorgée d’eau puis se tourna vers le nouvel arrivant. Il n’avait pas changé, si ce n’est que sa couleur de cheveux semblait avoir pris des teintes naturelles. S’il n’y avait pas eu toute cette histoire autour du physique d’Elena, elle était certaine qu’ils se seraient très bien entendus. Son plateau était bien garni, prouvant son appétit. S’il réussissait à passer outre l’ambiance gênée et manger à sa faim, la blondinette l’envierait, elle qui avait déjà du mal à commencer sa salade. Ce fut d’un fin sourire qu’elle le salua, l’invitant par la même occasion à s’assoir, bien qu’espérant qu’il décline.

    "Salut. Oui ça faisait longtemps, faut croire qu’on avait tous les deux un planning très chargé !"

    Son rire nerveux ne trompa personne, surement pas Edward en tout cas. Mais elle ne s’en préoccupa pas plus que ça, cherchant une réponse approprié à la dernière phrase du jeune homme. Est-ce qu’elle allait bien ? Au niveau de la santé, elle n’avait pas à se plaindre, ni même en ce qui concernait les cours. Ses relations étaient toutes plus ou moins bonnes, mais rien de grave lui était arrivé pour qu’elle réponde négativement. Si ce n’est cette foutue gêne près de lui. Soupirant alors, elle passa une main dans ses cheveux et répondit finalement :

    "Ca va autant que possible, merci. Et de ton côté ?"

    Autant tenter de dévier la conversation pour qu’elle n’ait à parler que le strict minimum et si possible sur un autre sujet que leur relation et son ambiguïté.

    [Oui oui il me convient = D, si tu as besoin d'aide pour le reste tu me mpottes n'importe où, n'importe quand xD]

_________________
This love
Doesn't have to feel love
Doesn't care to be love
It doesn't mean a thing
This love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://givemeakiss.e-monsite.com/accueil.html
Edward N. Godfrey
I Still Press Your Letters To My Lips
avatar

MESSAGES : 286
DATE D'INSCRIPTION : 20/06/2009
AGE : 32
LOCALISATION : Quelque part entre Vancouver et l'enfer

« Me, Who I Am, Who I Like, Me Simply »
|| Relationship:
Age & Année d'études: 21 ans & deuxième année d'études
Disponibilité pour un sujet!: Un sujet msn okay, mais pas plus

MessageSujet: Re: Comme on se retrouve [Edward]   Dim 13 Sep - 22:39

Edward remarqua facilement qu'Elena ne semblait pas à l'aise. En même temps, cela pouvait être compréhensible, un mois plus tôt, il lui avait appris qu'elle était le sosie d'une autre femme mais que celle-ci était décédée. Il y avait de quoi ne plus savoir où on en était. Edward avait mis pas mal de temps, mais il avait réussi à surmonter cette idée. Bon, d'accord, parfois, quand il voyait rapidement Elena, il croyait voir sa femme, mais c'était surtout à cause d'un amalgame entre ses souvenirs et la réalité. Sinon, le jeune homme aux cheveux arc-en-ciel n'éprouvait plus rien de bien particulier en voyant Elena, il était arrivé à faire la différence entre les deux jeunes femmes. Parce que malgré leur physique très ressemblant, elles étaient différentes. L'intonation de la voix d'Elena était totalement différentes de celle de l'épouse de Eddy. Le jeune homme s'assit quand la jeune femme lui proposa de s'asseoir, mais il se doutait qu'il ne resterait pas longtemps pour ne pas déranger la jeune femme. Edward ne fit aucun commentaire face à son rire pas très assuré et qui sonnait particulièrement faux. Il sourit gentiment à la jeune femme qui était plus que mal à l'aise et gênée.

Il se souvint qu'après son départ plus que précipitée qui l'avait laissé un peu perplexe, il était resté sur la plage à regarder le va-et-viens constant des vagues. Il avait apprécié sa solitude, car il avait pleuré, sa rencontre avec Elena avait fait remonté à son souvenir de nombreuses images des moments qu'il avait passé avec Samantha. Leur première soirée sur la plage, la demande en mariage et tout un tas de détails qui l'avait fait pleurer. Il n'avait pu retenir ses larmes et avait continué ainsi durant tout l'après-midi pratiquement. Quand ses larmes s'étaient enfin tari, le soleil touchait déjà l'horizon. Il s'était alors levé péniblement et avait regagné sa moto avant de rentré à l'université. Cette nuit-là, il avait pratiquement pas dormi.

La seconde phrase d'Elena ramena le jeune homme à la réalité. Elle lui renvoyait la question. Plus il restait là, plus il remarquait la gêne qu'il lui inspirait sans le vouloir. Il n'aurait peut-être mieux valu ne jamais lui dire si c'était pour qu'elle souffre autant de ses révélations. Mais il n'avait pu se résoudre à la laisser croire qu'il était un type qui la harcelait. Oui, c'était égoïste de sa part, mais il n'avait pas pensé qu'elle serait autant bouleversé par cette histoire.Avant de répondre à Elena, il haussa les épaules et il parla sur un ton calme.


"Disons, que je dois me coltiner des joueurs de l'équipe tout à la fois stupide et incapable d'avoir une conversation sensée. Sinon, tout va bien."

En disant cela, il avait cherché un sujet de conversation qui lui permettrait de faire passer le malaise qu'il y avait entre les deux. Il décida de parler tranquillement comme deux amis qui ne s'étaient pas vu depuis longtemps.

"Raconte-moi ce qu'il s'est passé depuis notre dernière rencontre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena S. Blake
    Vis l'instant présent comme si c'était le dernier | Elena

avatar

MESSAGES : 1044
DATE D'INSCRIPTION : 12/06/2009
AGE : 27
LOCALISATION : Vancouver

« Me, Who I Am, Who I Like, Me Simply »
|| Relationship:
Age & Année d'études: 19 ans & 1ère année
Disponibilité pour un sujet!: Je veux des sujets moi!!!

MessageSujet: Re: Comme on se retrouve [Edward]   Lun 14 Sep - 10:22

    Bien qu’elle essayait de se détendre, elle n’arrivait pas à passer outre les pensées que le jeune homme lui inspiraient. Elle s’était posée tout un tas de questions, sur le pourquoi du comment ils en étaient arrivés à cette situation. Elle avait même tenté d’imaginer ce qu’il serait advenu d’eux s’il avait encore gardé son secret pour lui. Elena n’était pas bête ni naïve, elle le détestait avant leur conversation, elle doutait donc que leur relation ait pu évolué positivement sans cette révélation. Néanmoins quelques fois elle souhaitait ne rien savoir, pour continuer à vivre sa vie sans penser à un veuf qui croyait voir sa femme à chaque fois qu’elle le croisait. Cette situation l’embarrassait au plus haut point, et le simple fait d’imaginer Edward pouvoir surmonter cette impression la mettait hors d’elle, car elle n’arriverait jamais à oublier. Le meilleur moyen de tenter d’atténuer ce sentiment serait peut-être de lui en parler, mais même là, elle ne s’en sentait pas capable. Et ça la désolait, car elle savait qu’elle apprécierait Ed si ce faussé ne les séparait pas.

    Tentant de surmonter sa gêne, Elena invita le jeune homme à s’assoir, afin qu’il n’est pas à lui parler en restant debout, alors qu’un plat chaud n’attendait qu’une chose, être mangé. Et puis la jeune femme risquait d’attraper un torticolis si elle levait encore longtemps la tête en sa direction. D’ailleurs, lorsqu’il se plaça sur une chaise près d’elle, elle passa une main derrière sa nuque pour la massait. Elle n’avait pas passé une très bonne nuit et le résultat était toujours une douleur au cou. Après avoir tenté de répondre à la traditionnelle question « ça va », elle lui retourna la question histoire de changer de sujet et surtout de ne pas trop parler d’elle. Sa fourchette allait et venait dans sa salade, mais Elena n’y prêtait pas attention, l’espace d’un instant, elle sourit honnêtement à Edward qui venait de faire une remarque sur les joueurs de l’équipe de l’université.


    "Tu n’as pas du parler aux bons joueurs, j’en connais certains qui contredisent les préjugés qu’on a sur eux. Mais bon, sinon je te comprends, les cheerleaders ne sont pas toutes beaucoup mieux !"

    Elle ne préférait pas donner de nom, mais d’après ce qu’elle avait vu à leur réunion avant le début des entraînements, elle allait s’amuser à parler sur elles dans le journal. Ce genre de phénomène se doit d’être immortalisé voyons ! Edward changea de sujet en lui demandant de lui raconter ce qu’elle avait fait depuis leur dernière discussion. Soupirant, Elena réfléchit à ce qu’elle pouvait bien lui apprendre qui l’intéresse et qui ne dévie pas le sujet sur ce dont elle ne souhaitait pas parlé.


    "Et bien j’ai rompu avec mon petit ami, j’ai perdu mon colocataire qui a déménagé, je ressens plus que de l’amitié pour l’un de mes amis… Le seul truc positif ce sont les cours, je suis satisfaite de mes résultats pour le moment… enfin bref rien de bien passionnant quoi. Et toi, tu as eu autant de déboires que moi ?"

_________________
This love
Doesn't have to feel love
Doesn't care to be love
It doesn't mean a thing
This love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://givemeakiss.e-monsite.com/accueil.html
Edward N. Godfrey
I Still Press Your Letters To My Lips
avatar

MESSAGES : 286
DATE D'INSCRIPTION : 20/06/2009
AGE : 32
LOCALISATION : Quelque part entre Vancouver et l'enfer

« Me, Who I Am, Who I Like, Me Simply »
|| Relationship:
Age & Année d'études: 21 ans & deuxième année d'études
Disponibilité pour un sujet!: Un sujet msn okay, mais pas plus

MessageSujet: Re: Comme on se retrouve [Edward]   Mer 16 Sep - 12:00

Quand il fut assis; il commença doucement à manger, tout en cherchant un sujet de conversation. Il écouta tranquillement ce que dit Elena avant de sourire. Il avait parlé avec pas mal de gars de l'équipe, mais les seuls de sa confrérie étaient bêtes comme leurs pieds. Mais elle n'avait peut-être pas tort, il devrait discuter un peu plus souvent avec les autres joueurs. Il sourit à la jeune femme avant de répondre sur un ton très calme.

"Sans doute aussi parce que les seuls de l'équipe qui fassent partie des Kappa comme moi sont des abrutis complets. Ou alors, ils sont différents de moi."

Ca pour être différents, ils l'étaient. Ils étaient coiffés comme des militaires, musclés pour le sport, peut-être parfois trop et mesurait au moins un mètre quatre-vingt ou quatre-vingt-dix. A côté, lui ressemblait plutôt à un basketteur, il était fin, mais musclé, il mesurait aussi un mètre soixante-quinze. Donc, il avait pas vraiment une tête de footballeurs. En plus, avec ses cheveux longs souvent colorés, il était un peu le clown du groupe. Sans être comique bien sûr, mais il avait aussi pris l'habitude de se maquiller le visage pour les matchs, même si personne ne le voyait. C'était son style, c'était ainsi qu'il était, c'était lui. En ce moment, comme il s'entraînait, il avait laissé ses cheveux reprendre une teinte naturelle. D'ailleurs, il aimait bien cette couleur, pour le moment. En même temps, avoir parlé de ses quelques problèmes avec Elena ou avec Sawyer avait un peu apaisé son âme.

Revenant un peu au présent, il écouta doucement les paroles de la jeune femme. Il l'aimait bien la personne qu'elle était. Il est vrai qu'elle ressemblait à Sam, mais les différences visibles qu'il voyait faisait qu'il dissociait aisément les deux, sauf quand il dormait. Il finit par hocher la tête en écoutant ce qu'elle dit. Il sourit et dit sans se départir de son ton calme et doux.


"C'est dommage que tu es rompu, mais si tu en aimes un autre, c'est peut-être mieux ainsi, tu crois pas? Pour ce qui est des cours, c'est pareil pour moi, j'ai de bons résultats, enfin satisfaisant pour moi. Pour le reste, j'arrive pas à oublier une fille de l'université, malgré que je pense toujours à Sam. J'arrive sans problème, à faire la différence entre elle et toi. Sinon, j'ai eu récemment des nouvelles de ma fille...ule."

Sauver par le gong. Il avait failli avouer qu'il avait une fille. Quel idiot il aurait été s'il avait avouer la vérité. Il aurait dû tout quitter pour s'installer ailleurs et recommencer sa vie. Il était passé à un cheveu du désastre. Il soupira et reprit sur le même ton.

"Sinon, ma petite vie habituelle. Tous les jours, je m'entraîne avec l'équipe, mais bon, la plupart des mecs passent plus de temps à discuter qu'à être vraiment dans le jeu."

Il n'avait pas grand-chose dans sa vie. En fait, quand on regardait de plus près, il avait une vie nulle de joie, elle était tout simplement monotone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena S. Blake
    Vis l'instant présent comme si c'était le dernier | Elena

avatar

MESSAGES : 1044
DATE D'INSCRIPTION : 12/06/2009
AGE : 27
LOCALISATION : Vancouver

« Me, Who I Am, Who I Like, Me Simply »
|| Relationship:
Age & Année d'études: 19 ans & 1ère année
Disponibilité pour un sujet!: Je veux des sujets moi!!!

MessageSujet: Re: Comme on se retrouve [Edward]   Lun 21 Sep - 16:40

    Parler de l’équipe de football de l’université apaisa considérablement l’humeur et le malaise d’Elena, qui l’espace d’un instant ne pensait plus à la tension qui existait entre eux. Elle souriait et imaginait sans problème ce qu’Edward devait endurer durant les entraînements, voire même en dehors. Le cliché du sportif idiot était une réalité quelques fois, même à l’université. Enfin, l’année venait de commencer, peut-être qu’il aurait des affinités avec ses camarades au fur et à mesure. En tout cas c’était ce que la jeune blonde espérait de son côté avec les autres cheerleaders. Certaines allaient être difficile à apprécier.

    "Je comprends, mais dis toi que tu n’es pas obligé de t’en faire des amis. Tant que vous gardez des rapports corrects pendant les matchs… tu peux toujours les esquiver après !"


    Ce conseil elle le pratiquait déjà elle-même. Si elle voulait éviter de s’énerver pour une imbécile il n’y avait pas trente six solutions. Bien sûr les rapports entres les filles et ceux entre les garçons étaient différents. Les filles avaient plus tendance à s’insulter jusqu’à avoir utiliser tous les mots possibles et imaginables avant d’en venir aux mains. Et encore, certaines ne se souciaient pas de la forme et tiraient directement les cheveux de celles qu’elles détestaient. Encore un avantage pour les mecs, leurs cheveux étaient toujours ou presque courts. Edward était une des rares exceptions, et Elena doutait qu’il ait déjà eu affaire à des tireurs de cheveux masculins. Enfin bref les hommes et femmes entre eux n’étaient pas souvent doux et amicaux.

    Le sujet suivant fut centré sur les nouveautés dans la vie des deux étudiants. Elena passa rapidement sur les faits, annonçant qu’elle avait rompu et qu’elle en aimait un autre. Cette information, elle s’étonna elle-même de l’avouer, surtout que le principal intéressé n’était pas au courant. Elle ne pouvait revenir en arrière de toute manière, et de toutes les personnes qu’elle connaissait Edward était l’une des seules qui n’allaient pas utiliser ce détail contre elle. Du moins elle l’espérait. Haussant les épaules, elle répondit à sa remarque avec l’intention de ne pas trop s’y attarder :


    "Oui, on était pas fait pour être ensemble de toute façon.."

    Il lui parla ensuite de lui et Elena croisa son regard lorsqu’il lui dit qu’il n’arrivait pas à oublier une étudiante. Curieuse de nature bien entendu, la jeune femme souhaitait en savoir plus. Mais elle le laissa d’abord poursuivre avant de poser des questions. Il lui avoua ne plus avoir de problème pour la différencier d’avec sa femme. Cette remarque crispa la blondinette mais elle tenta coute que coute de ne pas le montrer. Ses bras croisés sur la table cachaient ses doigts qui s’entremêlaient nerveusement. A cause de ses dires, elle en oublia sa volonté d’en savoir plus sur la mystérieuse jeune fille, ce qui était rare venant d’elle. Ne voulant pas relancer ce sujet épineux, elle utilisa la dernière information à son avantage.


    "Tu as une filleule ? C’est cool. J’imagine que c’est encore une petite fille, elle doit être à croquer ! En même temps tous les enfants le sont ! J’adore les enfants ! Haheum, enfin bref…"


    Dès qu’un sujet intéressant tombé, Elena avait tendance à s’emporter et a débordé d’enthousiasme. C’était gênant, surtout quand la personne en face la dévisageait en se demandant si elle n’était pas folle. Il reprit en parlant de ses entraînements de foot. Et le sourire qui la caractérisait revint sur son visage.

    "Les mecs sont des pipelettes c’est bien connu !"

_________________
This love
Doesn't have to feel love
Doesn't care to be love
It doesn't mean a thing
This love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://givemeakiss.e-monsite.com/accueil.html
Edward N. Godfrey
I Still Press Your Letters To My Lips
avatar

MESSAGES : 286
DATE D'INSCRIPTION : 20/06/2009
AGE : 32
LOCALISATION : Quelque part entre Vancouver et l'enfer

« Me, Who I Am, Who I Like, Me Simply »
|| Relationship:
Age & Année d'études: 21 ans & deuxième année d'études
Disponibilité pour un sujet!: Un sujet msn okay, mais pas plus

MessageSujet: Re: Comme on se retrouve [Edward]   Jeu 24 Sep - 12:34

La plupart des kappa qui faisaient partie de l'équipe de foot étaient des imbéciles qui parlaient plus souvent des leurs exploits sexuels, de leurs travail de commerce ou de trucs complètement vénales. En fait, Edward qui avait déjà pas mal vécu par rapport à ses fils de riches qui pensaient que l'argent tombaient du ciel savait que leurs idées n'avaient rien de viable. Alors ils les laissaient parler comme des idiots de choses impossibles. La remarque d'Elena n'avait rien de faux, bien au contraire, mais bon, Edward ne cherchaient pas à s'en faire des amis. Il sourit et dit calmement.

"Tu n'as pas tort, de toute façon, c'est un peu ce que je viens de faire. Comme en plus, je devais te parler, j'ai un peu fait d'une pierre, deux coups."

Non pas que pour parler avec Elena, il lui fallait une excuse. Mais disons qu'elle avait bien été utile d'être là alors qu'il voulait esquiver ces types. D'ailleurs ces abrutis, qui étaient assis dans une position tel qu'Elena ne les voyait pas contrairement à Edward, disaient ou mimaient des choses complètement stupides. Edward cessa de regarder ces êtres complètement puériles pour se concentrer de nouveau sur Elena.

Edward n'aimait pas particulièrement en venir aux mains, mais il n'était pas non plus un manche en combat. Disons qu'il avait un excellent verbe et une bonne dextérité. En plus, il avait pratiquement passé son lycée dans un lycée de bagarreurs, c'était un lycée texan, alors se battre devenant presque une seconde nature, surtout quand on vous entrainait dans la bagarre de force. Il n'y a qu'à partir du moment où il avait commencé à sortir de manière sérieuse avec Sam qu'il avait fini par s'arrêter de se battre. Il ne l'avait pas fait depuis pas mal de temps non plus.

Edward parla calmement des nouveautés de sa vie. Et il avait failli avouer qu'il avait une fille. Il avait réussi à se rattraper à temps et Elena ne capta pas vraiment son lapsus, donc il l'avait rattrapé à temps. La jeune femme partit alors dans un enthousiasme soudain qui fit sourire l'étudiant aux cheveux longs. IL hocha la tête en confirmation et il dit doucement.


"Elle vient d'avoir deux ans et elle marche déjà. Enfin, elle commence à marcher. Mais bon, ça me manque de pas voir un petit bout de chou comme elle. Tu veux la voir peut-être?"

Il avait toujours une photo d'elle sur lui. Comme elle était brune comme sa mère, Elena ne verrait pas forcément de similitude. De plus, comme il avait souvent les cheveux colorés, même le blond platine qu'il arborait n'était pas vraiment sa couleur de naissance non plus. De plus, la petite photo qu'il avait reçu était celle de son deuxième anniversaire. Au moins, Elena n'était pas obligée de connaître la vérité pour voir la petite.

Il sourit à la remarque de la jeune femme. Il secoua la tête et il dit doucement.


"Ouais mais le genre de discussion qui me fout en rogne, surtout vu comment ils parlent des demoiselles. D'ailleurs, crois-moi ou pas, la plupart des cheers passent par ces insinuations pathétiques. Même toi ou d'autres demoiselles. Je préfère même m'éloigner pour ne pas cogner."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena S. Blake
    Vis l'instant présent comme si c'était le dernier | Elena

avatar

MESSAGES : 1044
DATE D'INSCRIPTION : 12/06/2009
AGE : 27
LOCALISATION : Vancouver

« Me, Who I Am, Who I Like, Me Simply »
|| Relationship:
Age & Année d'études: 19 ans & 1ère année
Disponibilité pour un sujet!: Je veux des sujets moi!!!

MessageSujet: Re: Comme on se retrouve [Edward]   Sam 3 Oct - 19:51

    Avoir des problèmes de relations avec des membres de sa confrérie n’était pas le meilleur moyen de se faire des amis. Elena en savait quelque chose, mais elle ne pouvait pas non plus se plaindre, elle avait la chance d’être en quelque sorte la petite protégée des deux chefs de sa confrérie, elle n’avait donc que très peu d’ennemis à proprement dit dans sa maison. Dans les autres confréries par contre, c’était une autre histoire. Mais là n’était pas la question. La jeune femme acquiesça, ne voyant pas trop quoi répondre à ça. Elle avait compris qu’il voulait lui parler, le problème c’était qu’elle appréhendait ce qu’il allait lui dire. D’ordinaire, elle évitait au possible les conversations pénibles pour ne pas en souffrir par après. Mais de ne pas savoir est sans doute pire. Elle surprit son regard vers ses camarades footballeurs et ne peut s’empêcher de secouer la tête. Certains n’avaient vraiment rien à faire à l’université, trop immatures et bêtes pour suivre des études supérieurs. Enfin, c’était son avis, elle ne les connaissait pas personnellement, son impression la trompait rarement cela dit.

    Chacun aborda les nouveautés qui étaient intervenus dans leur vie, mais Elena n’était pas très enthousiaste à parler. Elle préférait d’avantage écouter Edward, au moins elle pouvait se concentrer pleinement sur son sourire, pas toujours très sincère il fallait l’avouer. Sa bonne humeur revint néanmoins lorsqu’il parla de sa filleule. La jeune femme adorait les enfants, elle avait pratiqué le babysitting à l’adolescence et avait toujours regretté d’être née fille unique. D’ailleurs aujourd’hui elle se rattrapa en considérant ses meilleurs amis comme ses frères et sœurs. Ce n’était certes pas la même chose, mais pour elle c’était important. Il lui parla de la petite plus en détail et lui montra même une photo d’elle qu’il portait sur lui. Un sourire aux lèvres, Elena déclara en la voyant :


    "Elle est très mignonne, c’est la fille d’un membre de ta famille ?"

    Cette question pouvait paraître bête, mais pour elle l’évidence n’était pas si claire. Après tout, si un jour elle avait des enfants, elle ne pourrait trouver un parrain et une marraine que dans son entourage amical, elle voyait mal demander ça à des cousins éloignés qu’elle n’avait plus vu depuis des siècles. Pour finir, Elena revint sur le sujet des garçons en les qualifiant de très bavards. Cet attribut était souvent pour les femmes, mais il faut croire que ça marche aussi pour l’autre sexe. Ce qu’Edward lui apprit sur les sujets de conversations des sportifs ne l’étonnait pas beaucoup. Parler des filles entre potes était courant après tout, même si ce n’était pas toujours en bien. Elle hocha les épaules et répondit donc :


    "Les vieilles habitudes ont la vie dure à parement. Je me doute qu’on ne nous fait pas que des éloges, mais personnellement je m’en moque un peu. Ca me passe au-dessus. Mais c’est gentil de vouloir prendre notre défense."

    Elle était sincère, d’ailleurs, croyez-le ou non, elle lui faisait confiance pour ça. Elle ne le connaissait pas bien, d’ailleurs elle n’a jamais vraiment eu envie de le connaître à cause de cette gêne entre eux, mais de savoir qu’il était différent la faisait presque changé d’avis.


    "Tu es différent des autres, plus mature. C’est une qualité rare ici j’ai l’impression."

_________________
This love
Doesn't have to feel love
Doesn't care to be love
It doesn't mean a thing
This love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://givemeakiss.e-monsite.com/accueil.html
Edward N. Godfrey
I Still Press Your Letters To My Lips
avatar

MESSAGES : 286
DATE D'INSCRIPTION : 20/06/2009
AGE : 32
LOCALISATION : Quelque part entre Vancouver et l'enfer

« Me, Who I Am, Who I Like, Me Simply »
|| Relationship:
Age & Année d'études: 21 ans & deuxième année d'études
Disponibilité pour un sujet!: Un sujet msn okay, mais pas plus

MessageSujet: Re: Comme on se retrouve [Edward]   Sam 10 Oct - 1:07

Parfois Edward trouvait ces histoires de confrérie très puériles. Surtout quand on entendait parler dans le dos des gens. Eddy aimait la franchise et rien d'autre que la franchise. Alors il ne parlait jamais dans le dos. Tout du moins, il évitait. Mais il préféra oublier ces histoires avec les membres de sa confrérie pendant un temps. Il ne put s'empêcher de parler de sa fille, chose qu'il rattrapa en disant que c'était sa filleule. Edward lui montra même une photo. La jeune femme sembla oublier un temps des choses qui pouvaient la déranger notamment avec cet étrange relation amicale entre Edward et elle. Elle posa une question assez évidente en demandant si elle était la fille d'un membre de sa famille. Il hocha la tête avant de répondre doucement.

"Oui, c'est la fille de mon frère Matthew."

Chose hautement improbable, puisque son frère était non seulement déployé en Irak au moment où il parlait, mais en plus, le frère aîné du jeune homme aux cheveux longs était gay. Dans ces conditions, il était assez difficile d'avoir un enfant. Surtout lorsqu'elle fêtait ses deux ans et qu'on était déployé dans le Golfe il y a trois ans, époque où la petite aurait été conçue. Enfin, Edward n'était pas vraiment à un mensonge près puisqu'il devait cacher l'existence de sa fille dans cette université. Elena semblait heureuse de voir le petit bout de chou qui était sur la photo. La regarder faisait souvent beaucoup de bien au jeune homme qui avait besoin de se rassurer et de se dire qu'il avait pris la bonne décision. Il soupira doucement de manière à ce qu'Elena ne puisse pas entendre, même s'il doutait que ce fusse le cas. La jeune femme, un peu comme les autres, savait très bien de quoi parlait les mecs lorsqu'ils discutaient entre eux, mais Edward ne supportait pas leur manière de parler. Il en avait frapper pour moins que ça lorsqu'il était au lycée. Mais cette époque était passée, maintenant, il devait et arrivait à se contenter de les ignorer. L'étudiant sourit au petit remerciement et il dit doucement.

"C'est normal, en général, les mecs n'aiment pas trop qu'on parle de la fille qu'on aime sur un ton pas très respectueux."

Bon, les petites allusions qu'il faisait pouvait être assez mal interprétés, surtout en sachant qu'il avait laissé de côté ses potes pour lui parler, ce qui pouvait passer pour de la drague, le fait qu'elle ressemble en plus à son épouse. Tous ces détails donnaient presque l'impression qu'Edward courrait après Elena, ce qui n'était absolument pas le cas. En fait, il était amoureux de la capitaine des cheers, enfin il s'attachait de plus en plus à elle, un peu trop même à son goût. Après tout, il n'avait que vingt ans, il pouvait très bien retomber amoureux. Ce n'est pas parce qu'il avait une fille et qu'il avait déjà été marié qu'il ne pouvait plus aimé. Elena finit même par le complimenter. Il sourit doucement et il dit calmement.

"Très gentil de me dire ça. Mais je ne suis pas si mature que ça, disons que ce sont les circonstances qui m'ont changé, le fait de perdre ma mère jeune, de me marier jeune et de perdre celle-ci jeune ont fait de moi un homme qui paraît mature, mais crois-moi, je suis encore un gamin. Il suffit de regarder mes cheveux."

Il laissa quelques secondes de silence avant de finir doucement.

"Et puis, je suis toujours incapable de parler aux filles. Je suis incapable d'admettre que je suis amoureux d'une fille et que je n'arrive pas à lui parler. Donc, je suis pas si mature que ça."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comme on se retrouve [Edward]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comme on se retrouve [Edward]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Comme on se retrouve - with Ley' ♥
» Comme on se retrouve Mister Akane [Soma]
» Ash comme on se retrouve! PV Ashley Jones
» Comme on se retrouve ! Connard. ▬ Akemi & Alexi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Just Be The Best & Shut Up :: * University of British Columbia * :: « La Caverne des Méritants » :: « La Cafétaria »-
Sauter vers: