AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 AINSLEY •• Collateral Damage [Over]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ainsley C. Seabrook

avatar

MESSAGES : 833
DATE D'INSCRIPTION : 10/06/2009
AGE : 30

« Me, Who I Am, Who I Like, Me Simply »
|| Relationship:
Age & Année d'études: 20 ans. 2ème année
Disponibilité pour un sujet!: Je veux des sujets moi!!!

MessageSujet: AINSLEY •• Collateral Damage [Over]   Mer 10 Juin - 17:11

●●Your I.D please ●●


    Ainsley Cassidy Seabrook
      FEAT. Kristen Bell.

      (c) Lethal Lane

    Age : 20 ans
    Date de naissance + lieu : 20 Avril 1989 à Vancouver
    Nationalité : Canadienne
    Surnom(s) : Ainz' ou Blondie
    État civil: Célibataire
    Confrérie : IOTA LITERARY


    You need to know about me

    On a tous une histoire. Qu'elle soit triste ou heureuse. Enfin, la plupart d'entre nous dérivons entre des moments heureux et des instants de douleur. On a tous perdus un proche, on a tous eu des disputes a nous arracher les larmes des yeux. Des fois, je me dis que j'ai eu une enfance des plus cahotique et puis, je pense à tous les fous rire qui ont bercés mes journées, aux amis qui ont traversés toutes ces années avec moi et alors je me souviens. Mon enfance n'était pas aussi malheureuse qu'elle m'a semblé avoir été. Pourtant, j'ai du prendre une décision difficile. Celle de grandir plus vite que je ne l'aurais du. Cesser d'ètre une enfant bien plus tot que les autres...

    When I Was Young...

    Il est quatorze heures. Une barbie à la main, j'essais de l'installer coté passager dans la ferrari rose pastel de Ken mais, il n'y a rien a faire, elle ne veut pas s'y assoeir. Comme si elle ne voulait pas aller faire un tour avec Ben. Saleté de Barbie. Je la saisie entre mes deux mains et, je la regarde. Une larme se forme au coin de mon oeil gauche, mes lèvres se mettent a trembler. Et, d'un murmure, je demande à ma Barbie de pardonner à Ben. Peu importe ce qu'il lui a fait, peu importe combien elle est en colère contre lui, elle doit lui pardonner, elle doit rester avec lui...

    Je ne suis qu'une petite fille de presque cinq ans. Une petite fille qui ne comprend encore rien à la vie. Une petite fille qui veut juste que son papa et sa maman arrètent de se disputer, arrètent de se crier dessus, arrètent de faire chambre a part... J'ai mal. Les entendre crier l'un sur l'autre me cause de la peine mais, ils ne le voient pas. Ils s'en fichent. Et moi, je n'ai que mes poupées a qui parler, c'est a elles que je confie mes peines et mes douleurs mais, elles ne comprennent pas. Elles ne peuvent pas me répondre et poiurtant, elles sont mon seul soutient. Une petite larme perle le long de ma petite joue ronde.

      _ " Ainz' Sweetie, j'aimerais que tu descendes au salon s'il te plait!
      _ Pourquoi maman? Je veux pas.
      _ Obéis mon ange.
      _ Tu me promets que tu ne vas pas crier?
      _ Descends Ainsley! "

    Je reposais alors ma poupée sur la moquette verte de la salle de jeu avant de me relever, craignant ce qui allait se passer. Ce n'était pas souvent que ma mère me convoquait au salon. En général, c'était pour parler de choses sérieuses et importantes. Une fois, cela avait été pour me gronder d'avoir cassé le vase en porcelaine de mamie qui oranit la table basse, une autre cela avait été pour parler du lieu de nos prochaines vacances et, la dernière fois, cela avait été pour me dire que papa ne dormirait plus à la maison.

    Le coeur battant, je descendais le petit escalier en bois jusqu'à la pièce principale. Mon père était la, assis dans l'immense fauteuil en cuir de couleur noir, l'air grave, main jointe sur ses cuisses. Quand il me vit apparaitre, il exquissa un léger sourire qui n'effaca pas son air triste. Quant à moi, ce fut un immense sourire que j'affichais avant de me mettre a courrir vers lui aussi vite que mes petites jambes me le permettaient. Il se leva alors pour me soulever das ses bras. Mon papa, c'était mon héro, il était si grand, si fort, si beau. C'était le meilleur des papas du monde à mes yeux et, depuis qu'il avait quitté la maison, il me manquait horriblement. Il passait de temps en temps pour passer du temps avec moi mais, cela finissait toujours en dispute entre lui et maman. Et bien sur, je ne comprenais jamais les raisons de leurs cris mais, toujours je finissais en larmes et, papa repartait comme il était venu.

    Il se rassit sur le fauteuil, me gardant sur ses genoux, la ou je me sentais en sécurité. Ma mère nous regarda, silencieusement et, elle esquissa un sourire triste avant de se mordre la lèvre inférieure, comme si elle retenait ses larmes devant le tableau que nous lui offrions puis, elle s'approcha de nous et s'agenouilla afin d'ètre à ma hauteur. Elle attrappa alors ma petite main dans la sienne et, je puis sentir que celle ci tremblait. D'une voix douce, elle prit alors la parole tandis que mon père me serrait tout contre lui.

      _ Tu sais combien papa et maman t'aiment mon petit ange blond ? Tu sais que, tu ce que nous faisons c'est pour ton bien. Tu sais que quand on se dispute, ce n'est pas de ta faute et que, cela ne remet pas en cause l'amour immense que nous avons pour toi!
      _ Oui maman!
      _ Alors tu devras comprendre que... Enfin je sais que...

    Elle se tut, émue, cherchant ses mots. Des mots qu'une enfant de cinq ans pourraient comprendre. Mais, elle ne sembla pas les trouver. Elle tourna alors la tète vers la baie vitrée avant de lacher ma main pour porter la sienne à sa bouche, tentant vainement de retenir ses émotions. Elle ne voulait pas que je la voix pleurer, elle ne devait pas savoir que, chaque nuit, je l'entendais pleurer, seule dans sa chambre et, que je l'imitais, enroulée dans mes couvertures.

      _ Ce que maman essait de te dire c'est que quoi qu'il arrive, nous t'aimerons toujours. Peu importe la distance, peu importe les disputes, jamais l'amour qui nous lie ne disparaitra.
      _ Pourquoi tu me dis ca papa?
      _ Parceque toi et maman, vous allez partir sweetie.
      _ Quoi? Mais et toi papa?

    Des larmes se formèrent au coin de mes yeux alors que je m'étais tournée vers lui, oubliant jusqu'à la présence de ma mère. Lui aussi avait les yeux emplis de larmes. Ses magnifiques yeux bleus dont j'avais hérités. Il ne s'en cachait pas, il se contentait de me dévisager, comme s'il ne voulait pas oublier mon visage, comme s'il voulait en graver le souvenir. Quand il reprit la parole, sa voix tremblait.

      _ Moi, je dois rester ici. C'est pour cela que je ne veux pas que tu oublies combien je t'aime. Je t'aimerais toujours mon bébé, toujours. Et, je serais toujours la quand tu en auras besoin. Je serais loin de toi mais, tu pourras me téléphoner et m'écrire.
      _ Je sais pas écrire papa.
      _ Mais tu apprendras, pour moi?

    Je ne comprenais pas, je ne réalisais pas. Tout ce que je comprenais c'est que mes parents étaient triste, que je ne verrais plus mon papa, que je devrais changer de maison, de ville, de pays. Mais, je ne savais pas combien tout cela serait dur, je ne comprenais pas combien il me manquerait, combien je me sentirais seule et malheureuse en Angleterre. Je ne réalisais pas ce que l'amour était, pas plus que le divorce. Je ne comprenais rien a rien mais, je savais que je ne voulais pas perdre mon papa. Bien que cela fut ce trop tard.

    Un mois plus tard, j'emménageais en Angleterre ou ma mère avait eu une promotion.

    Je n'en étais pas à la fin de mes peines. Ma mère travaillait tard, je ne la voyais plus autant qu'avant. Mon père me manquait plus que tout. Je ne parvenais pas a me faire de copines, je ne voulais pas m'en faire, je voulais juste rentrer chez moi. Encore une fois, je n'avais pour seule compagnie que ma petite barbie blonde. La seule qui me comprenait, la seule a qui je pouvais parler.

    Un an plus tard, ma mère avait un nouveau compagnon et moi, j'avais appris a écrire, comme je l'avais promis à mon père. J'avais de l'avance sur les autres élèves de mon age a cette époque la. Je voulais tant écrire à mon père, lire ses lettres, qu'il soit fier demoi, fier de mes progrè en écriture.

    Une nouvelle année passa. Ma mère se remaria avec l'homme qu'elle avait rencontré ici. J'eus le droit a avoir un demi frère et une demi soeur, d'environs mon age mais, avec qui je ne m'entendais pas vraiment bien. La fille éait superficielle, le genre à ne jurer que par le rose, à toujours vouloir ètre la plus belle, le genre a se prendre pour une princesse. Le garcon lui, ne jurait que par le foot, révant deja de devenir un grand joueur de Liverpool. Moi, j'avais sept ans et, je découvrais les ouvrages de Stephen King et de Mary Higgins Clark tout en me refermant légéremment sur moi mème, hantée par la solitude.

    Ce fut l'année suivante que, a force de mes plaintes constantes dans les lettres que je lui adressais, mon père fit une nouvelle demande de garde exclusive. Quant à moi, je me lancais dans les concours d'ortograhe.

    Ce ne fut que deux ans plus tard, alors que j'eus dix ans que mon père gagna son procès et obtint ma garde exclusive après avoir prouvé que ma mère était une mauvaise mère qui faisait passer sa carrière avant sa famille, qui ne se préoccupait que très peu de mon bonheur. Il avait fait lire mes lettres a tout ces gens que je ne connaissais pas, toutes mes peines, toutes mes douleurs, tout ce que je lui avais confié a lui et a lui seul, il l'avait étalé sur la place publique pour gagner ce procès. On dit souvent que la fin justifie les moyens et, cette fin me semblait ètre celle que j'avais souhaitée depuis que j'avais demmenagé mais, les moyens employés me semblèrent bien vite déloyaux.


    When I Grow up...

    Les années ont finies par passer. J'ai essayé de m'ouvrir aux autres, d'oublier que ma mère me manquait malgrè tout, que c'était de ma faute si mon père s'était montré odieux envers elle lors du procès qui lui avait permis d'avoir ma garde. Je ne savais pas vraiment ce que je voulais. Durant les cinq ans qui s'étaient écoulés alors que j'étais en Angleterre, j'avais cru ne vouloir qu'une chose, rentrer et retrouver mon père. Mais, maintenant que je ne vivais qu'avec lui, je n'en était plus aussi sure. Ce que je voulais retrouver, c'était ma vie d'avant, ma vie de famille. Une père, une mère, une maison, une famille quoi. Hélas, je n'en avais plus. Ma famille avait explosé et, j'avais du faire un choix entre mes parents. Mais, ce choix ne semblait pas définitif. Ma mère n'avait pas dit son dernier mot. Elle voulait récupérer ma garde. Elle insinuait que mon père s'était servi de moi pour l'atteindre elle, qu'il n'en avait rien a faire de mon bonheur, qu'il voulait juste la faire souffrir elle. Je crois qu'elle avait tort. Enfin, pas sur toute la ligne puisqu'il y avait bien une chose que je reprochais à mon père, c'était sa trahison. Je n'avais plus confiance en lui, je préférais écrire pour moi seule a présent. Une sorte de journal intime que je gardais pour moi et que personne ne lirait jamais.

    Bientot, j'eus 15 ans, l'age ingrat selon mon père. Autant vous dire que ma crise d'adolescente ne rendit pas ma vie avec lui facile. Il était devenu casanier avec le temps. Il avait perdu l'amour de sa vie, sa femme et, elle continuait de lui en faire voir de toutes les couleurs, souhaitant toujours obtenir ma garde. Ils se battaient, se déchiraient et moi, j'étais toujours au milieu. Ils me voulaient tous les deux mais, aucun n'était capable de m'aimer. Enfin, c'est ainsi que je voyais les choses. Comme s'ils se disputaient un trophée, histoire que ce ne soit pas l'autre qui gagne. Mais, une fois le trophée obtenu, ils le posaient dans un coin et ne s'en occupaient plus, bien trop occupés a se battre pour le garder. Je me sentais seule, si seule. Je faisais a manger pour mon père tandis qu'il buvait sa bière dans le canapé. Je faisais les courses et le ménage. Il en attendait trop de moi. Beaucoup trop. Et un jour, il y eut la goutte d'eau qui fit déborder le vase. Un nouveau procès. Trop de disputes à la maison, trop de responsabilités a endosser, pas assez d'amour. Mais cette fois, j'avais 15 ans, bientot 16. Dans quelques jours a peine. J'étais en age de choisir, de trancher ce litige une bonne fois pour toute. Et je le tranchais. Je décidais de choisir de vivre seule, je demandais mon émancipation. La vie avec mon père était devenu bien trop difficile, j'avais l'impression de l'avoir à ma charge plutot que l'inverse. Quant à l'idée de retourner en Angleterre, elle m'était intolérable. J'avais ma vie à Vancouver, mes études, mes amis, tout...

    Bientot, j'eus seize ans, un boulot, une voiture et mon propre appartement. J'étais encore une gosse mais, pas au yeux de la loi, pas officiellement. J'eus du mal a joindre les deux bouts parfois, me contentant de manger dans les plats au restaurant ou je travaillais comme serveuse pour ne pas dépenser tout mon argent en nourriture, le gardant ainsi pour les assurances, l'essence et le loyer.

    En cours, je tentais de me montrer à la hauteur mais, les matières scientifiques n'ont jamais été un atout pour moi. J'avais beau avoir dix sept de moyenne en littérature, en histoire et en langue, j'atteignais a peine le dix en maths, en chimie et en bio. Qu'importe puisque, de toute facon, je parvenais a gravir les échelons et a passer dans la classe supérieure aisément. J'avais un assez bon niveau pour en plus, donner des cours de tutorat en littérature. C'est ainsi que j'ai rencontré celle que je considère aujourd'hui comme ma seule véritable famille, Ofélia. On a traversé beaucoup de choses toutes les deux, on a grandit l'une avec l'autre et, on a un secret qui nous lie. Envers et contre tout, nous rendant plus liées que jamais. Liées par le secret et, par la peur qu'il ne soit un jour découvert. Elle me couvre, me protège en ne disant rien. Enfin, elle pourrait ètre considérée comme ma complice si toutefois cette histoireexplosait au grand jour mais, j'ai confiance en elle, je sais qu'elle ne dira jamais rien. Quoi que... Ces derniers temps, je la sens malheureuse, j'ai sans cesse l'impression que cela la hante. Je n'ai qu'une crainte, qu'elle ne révèle a tous ce que j'ai fais. Elle a beau ètre comme une soeur pour moi, je ne la laisserais jamais faire, je l'empécherais de gacher ma vie, et ce, peu importe les moyens que je devrais employer pour cela...


Dernière édition par Ainsley C. Seabrook le Sam 13 Juin - 14:47, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ainsley C. Seabrook

avatar

MESSAGES : 833
DATE D'INSCRIPTION : 10/06/2009
AGE : 30

« Me, Who I Am, Who I Like, Me Simply »
|| Relationship:
Age & Année d'études: 20 ans. 2ème année
Disponibilité pour un sujet!: Je veux des sujets moi!!!

MessageSujet: Re: AINSLEY •• Collateral Damage [Over]   Mer 10 Juin - 17:11

    Ce qu'il s'est passé? Je me suis simplement crue plus maline que je ne l'étais. On dit souvent qu'entre boire et conduire, il faut choisir. C'est ce que j'aurais du faire. Hélas, je n'y ais pas vraiment réfléchis ce soir la, je pensais ètre moins ivre que je ne l'étais. Moins bète aussi. Il y avait eu la fète de fin d'année au lycée. Nous l'avions bien arrosée, nous nous étions bien amusées mais, il était temps de rentrer. Je devais bosser des le lendemain. Je pensais ètre moins ivre qu'Ofélia, j'ai donc pris le volant. J'aurais pu nous tuer... Comme c'est ironique. C'est de moi que venait le danger et, finalement je suis la, vivante. Comme si j'avais le droit à une seconde chance. Comme si j'avais le droit à cette vie dont je rève tant... Lui n'y a pas eu le droit. Mais, je crois que ce n'était qu'un coup du sort, un coup du destin. Peut ètre qu'Ofé et moi méritions de vivre mais pas lui. Oui, je m'invente des excuses mais, comprenez moi, j'en ai besoin pour vivre. J'ai besoin de savoir qu'il y a une raison à tout cela, que cet homme n'est pas mort pour rien. Cette nuit hantera à jamais ma vie. J'ai tué un homme. Il faisait noir, j'avais trop bu, je ne prétais pas vraiment attention à la route, avec Ofélia nous papotions tout en jetant un oeil sur des CD. Et soudain, il y eut un choc. Quelque chose tapa contre le capot de la voiture avant de disparaitre dans mon rétroviseur. Une ombre tombant dans le fossé. Surement un cerf. Ou une biche. Qu'en sais je? Toujours est il qu'instinctivement, j'avais freiné. Brusquemment freiné, Ofélia en avait laché tous les CD et ne bougeait mème plus. Lentement, je tournais la tète vers elle, elle était toute pale. Quant à moi, les mains crispés sur le volant, je tremblais comme une feuille. Je savais que je venais de commettre une énorme erreur. La tète plongée dans les CD, Ofélia n'avait rien pu voir mais moi, j'avais beau ètre nulle en biologie, je savais que ce que j'avais vu dans le rétroviseur n'avais rien d'un animal. Pourtant, je refusais de voir la vérité en face, je refusais de croire que j'avais pu renverser quelqu'un. Je reposais les yeux sur la route, éclairée seulement par mes phares en cette heure tardive puis, la gorge serrée, je cherchais à me rassurer.

      Tu crois qu'on a heurté quoi?
      J'en sais rien, on devrait aller voir non?
      Ofélia, j'ai peur!
      Oui moi aussi, écoute ça doit être un animal, alors rentrons et n'en parlons à personne.
      Okay, ça sera notre secret.
      Oui notre secret.

    Elle avait répondu comme je voulais qu'elle réponde. Je ne pouvais pas aller voir. Si jamais j'avais raison, mon avenir serait remis en cause, j'aurais une trace dans mon casier, peut ètre mème irais je en prison. J'étais émancipée après tout et donc responsable de mes actes. Homicide volontaire et conduite en état d'ivresse, cela risquait de peser lourd pour moi. Très lourd mème. Toujours tremblante, j'appuyais sur l'accélérateur et relachais l'embrayage. La voiture démarra en trombe, nous éloignant du lieu de l'accident. Ni Ofé, ni moi, ne parlames de tout le trajet jusqu'à chez elle. Aucune de nous n'osa mème regarder l'autre. Le silence et le malaise régnaient. Aucune de nous ne put mème dormir de la nuit entière. Le lendemain venu, la presse locale annonca un crime, un cadavre retrouvé dans le fossé, un homme fauché par un automobiliste qui avait pris la fuite. J'avais fait mine de rien en lisant l'article, comme les autres, j'avais fait mine d'ètre choquée, voire attristée alors que je me sentais juste honteuse et coupable.

    Mais, le temps passant, je fais semblant d'avoir oublié. Nous devons oublié. Il en va de notre avenir. Ce crime ne doit pas refaire surface... Il ne s'agissait que d'un dommage collatéral. Rien d'autre.


    Just because everyone has habits

    ▬ Ainsley est une accro de littérature, elle dévore des dizaine de livres par mois et a longtemps révé de devenir professeur de littérature avant de voir sa curiosité gagner du terrain jusqu'a a présent la pousser a vouloir devenir journaliste. En tout les cas, elle reste une grande fan de Stephen King, Mary Higgings Clark, emile Zola, Victor Hugo et bien d'autres...
    ▬ Ainsley essait de ne plus boire d'alcool, elle en boit le moins souvent possible et, une chose est sure, entre boire et conduire, elle a choisit.
    ▬ Ainsley est très people, elle connait tous les potins des stars et a toujours des magasines dans son sac, histoire de lire quelque chose d'interressant que les cours la gavent.
    ▬ La blondinette n'est pas spécialement accro de shopping en soit mais, elle ne peut pas s'empécher d'acheter des sacs a mains ou des bijoux fantaisies. Elle a des centaines de paires de boucles d'oreille différentes.
    ▬ La jeune étudiante à une facheuse tendance a se mordiller la lèvre inférieure quand elle est sressée ou alors, elle ronge son pouce.
    ▬ Une facheuse habitude d'Ainz'? Elle fume près d'un paquet de cigarettes par jour depuis l'accident.
    ▬ Ainz' a une addiction au café, plus spécialement au cappuccino, c'est une grande habituée des Starbucks. Sur la mème lignée alimentaire, c'est une accro de cookies, de sundays et de coca cherry.



    I'm like this & i'm not gonna change

    Certains, quand ils voient une blondinette aux yeux bleus pensent qu'ils ont a faire à une petite midinette sans cervelle. Sachez que je suis tout le contraire de cela. Je n'ai rien de la nunuche de service. Loin de la. J'ai grandis, je me suis forgé un caractère grace aux épreuves. Un caractère d'acier qui fait que certains me voeint seulement comme une chieuse, une fille hautaine qui se croit bien mieux que les autres. Sachez que je suis bien pire que cela. Je ne me crois pas meilleure que les autres, je le suis. J'en ai dans le crane, je suis maline, débrouillarde et stratège. Je suis manipulatrice et calculatrice. Je suis de celles qui savent ce qu'elles veulent et font tout pour l'avoir. Peu m'importe les autres, pourquoi m'en soucierais je alors qu'aucun d'entre eux n'a été la pour moi à l'époque ou j'avais besoin de quelqu'un? Chacun est assez grand pour se débrouiller seule non? Enfin, je dis cela mais, je sais avoir un coeur d'or quand il le faut, avec les gens qui le méritent en tout cas. Comme mes meilleurs amis. Avec eux, je suis l'amie idéale, celle qui vous écoute peu importe l'heure du jour ou de la nuit, celle que l'on peut appeler n'importe quand, celle qui sera toujours la. L'épaule sur laquelle pleurer, l'oreille qui écoute, la bonne parole. Franche, directe et honnète. Quand quelqu'un vient vers moi pour pleurnicher, je l'écoute et, je lui dis ce que je pense. Si j'estime que la personne se plaint pour rien, je le lui dis, je la secoue, je la résonne, je tente de lui faire comprendre qu'il y a toujours pire que soit.
    Pour ma part, je ne me plains que rarement, j'ai appris a me forger une sorte de carapace. Cette mème carapace qui me fut utile lors du divorce de mes parents, celle la mème qui m'a permis de prendre ma vie a bras le corps pour m'enfuir de ce constant climat de dispute familiale. Celle la mème qui me permet de dormir la nuit et de me regarder dans un miroir malgrè ce que j'ai fais cette nuit la. La culpabilité, je ne connais pas, tout ce que je connais, c'est l'ambition. Et, comme mon père me l'a souvent répété, seule la fin justifie les moyens, peu importe les moyens en question. Il ne faut pas s'embarrasser de culpabilité et de non dit car cela vous empéche d'avancer, cela vous empèche de devenir qui vous ètes destinés a ètre. Il faut savoir oublier le passé et ne s'interresser qu'a l'avenir. Et un grand avenir m'attend. En tout cas, je ferais tout pour.

    La compétition ne me fait pas peur. Je n'ai pas peur de me battre pour ce en quoi je crois, pour ce que je désire plus que tout. Et ce, peu importe les moyens employés pour cela, peu importe les dommages collatéraux. Je me bat pour obtenir ce qui me revient de droit et, ce qui sont en travers de ma route, ne le resteront pas bien longtemps. Je n'ai peur de rien, surtout pas de salir la réputation des autres, pas mème de faire du mal aux gens. Quiconque s'en prendrait a moi ou à l'un de mes meilleurs amis ne ferait pas long feu. Si je dois faire du mal, peu m'importe, ce ne serait pas la première fois. Je suis un roc, une fille qui a vécu un cauchemard, qui a détruit une vie et qui depuis, fait semblant d'ètre forte et indestructible alors que je suis tout l'inverse. Une fois seule, quand personne ne me regarde, ni ne m'entend, je pleure. Toutes les larmes de mon corps jusqu'a bien souvent ne plus avoir la moindre force. Une fois seule, je suis si vulnérable, mon masque tombe, ma carapace se fendille et tout me revient en plein visage. Le passé, la culpabilité, la solitude... Et je pleure, je pleure, encore et encore...

    Je sais me cacher derrière des sourires, derrière des faux semblant et aller vers les autres. Je ne suis pas la fille la plus populaire de l'université mais, je me défend dans ce domaine, je suis plutot sociable et bavarde. Je vais facilement vers les autres. A part quand les personnes en questions ne me reviennent pas. Alors la je n'hésite pas a me montrer garce. En dehors de ces gens, je suis ouverte, bavarde, marrante et curieuse. Bon, j'ai un mauvais coté, je suis très raleuse et tétue. Je rale pour un oui ou pour un non, on m'entend souvent bougonner dans mon coin mais, cela a plus le don de faire rire les gens quautre chose. Je ne suis pas capricieuse, loin de la. Bien souvent, je ne sais mème pas pourquoi je rale, a croire que ca me fait juste du bien, ca me détend, ca passe mes nerfs. Mais, bien que non capricieuse, j'aime tenir la tète aux autres, soutenant que j'ai toujours raison, mème quand je sais que j'ai tort. Tout cela parceque, justement, je n'aime pas avoir tort.

    Je suis intelligente et débrouillarde, curieuse a l'excès, jusqu'a bien souvent m'attirer des ennuis a force de poser trop de questions mais, je n'en ai rien a faire. Je ne suis pas aussi fétarde que mes camarades mais, je ne suis pas non plus du genre a rester enfermer chez moi. J'aime sortir et faire la fète mais, pas tout le temps. J'aime me relaxer, étudier, rester en petit comité, un verre entre potes vaut mieux que le grand déballage d'alcool au milieu de tous les étudiants. Je suis rancunière et lunatique mais... Tellement adorable!


    Welcome in my life

      Ofélia Maé Woodsen
      Elles se sont rencontrées au lycée, elles étaient de bonnes amies, c'est d'ailleurs Ainsley qui a donné des cours de tutorat à Ofélia pour qu'elle rattrape son retard, puisqu'elles sont unis encore plus aujourd'hui. Elles sont décidées de garder cela pour elles, de ne jamais en parler à quelqu'un mais quand elles ne sont que toutes les deux elles se demandent ce qui aurait pu arriver si ça c'était su. Malgré qu'elles ne soient pas dans la même confrérie elles aiment se retrouver pour faire du shopping quand elles ont du temps ou tout simplement aller manger un morceau ensemble pour parler de tout et de rien. Ainsley considère d'ailleurs Ofélia comme une petite soeur.

      Link W. Solis.
      Link et Ainsley sont meilleurs amis. Les deux jeunes gens se sont connus sur internet ! Ils essayaient de trouver "l'âme soeur" mais ne l'ont jamais trouvé. Au lieu de ça, ils ont trouvés chacun un meilleur ami ! Et le destin les as réunis dans la même faculté, plus précisémment dans la même confrérie.

      Sawyer J. Woodsen.
      Entres les deux jeunes filles c'est la guerre. Tout ca à cause d'un garçon. Et oui les rivalités futiles du lycée sont aussi présentes à l'université. Ainsley s'amuse a charmer James, simplement pour faire enrager Sawyer, elle s'amuse, elle avoue que James est très attirant mais elle ne le voit pas comme ça. Elle ne supporte pas l'attitude de la jeune brune, qui se croit supérieure à tout le monde. Elle veut découvrir son secret et fera tout pour obtenir des informations.

      James G. Johnson.
      Un simple jeu de séduction. La jeune blonde lui fait du charme, parfois cela semble marcher mais les autres fois James peut se montrer très froid avec elle, ce qui d'ailleurs elle ne comprend pas. Elle se dit que c'est peut être en rapport avec son secret. Mais pour le moment son but est juste de faire enrager Sawyer.

    Just you in real life

    Pseudo: Stace
    Sexe: F.
    Âge: 21 ans
    Comment avez-vous connu just be the best: Sur Bazzart
    Commentaires, remarques: Joli design, les predef sont complet et interressants, les membres ont l'air acceuillant <3
    Code du reglement: Ok By Vanessa


Dernière édition par Ainsley C. Seabrook le Sam 13 Juin - 14:49, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: AINSLEY •• Collateral Damage [Over]   Mer 10 Juin - 17:13

Bienvenue sur le forum et bonne continuation pour ta fiche. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Ofelia Maé Woodsen
| I sound sweetly in the daytime I'm feel stupid but i wont tell
avatar

MESSAGES : 1790
DATE D'INSCRIPTION : 03/06/2009
AGE : 30
LOCALISATION : Vancouver

« Me, Who I Am, Who I Like, Me Simply »
|| Relationship:
Age & Année d'études: 20 ans && 2nde année
Disponibilité pour un sujet!: Je veux des sujets moi!!!

MessageSujet: Re: AINSLEY •• Collateral Damage [Over]   Mer 10 Juin - 17:16

  • Ainsley I love you I love you
    Merci de ton inscription && bonne continuation pour ta fiche

_________________


    Will you help me to understand, 'cause i'm caught in between all I wish for & all I need.
    Mauybe you're not even sure what its for any more than me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: AINSLEY •• Collateral Damage [Over]   Mer 10 Juin - 17:21

Han; j'avais hésitée avec ce PV là. héhé; Allez : Bienvenue (:
Revenir en haut Aller en bas
Ainsley C. Seabrook

avatar

MESSAGES : 833
DATE D'INSCRIPTION : 10/06/2009
AGE : 30

« Me, Who I Am, Who I Like, Me Simply »
|| Relationship:
Age & Année d'études: 20 ans. 2ème année
Disponibilité pour un sujet!: Je veux des sujets moi!!!

MessageSujet: Re: AINSLEY •• Collateral Damage [Over]   Mer 10 Juin - 17:26

Gabrielle Louise Hamilton a écrit:
Han; j'avais hésitée avec ce PV là

Ah bah du coup, je te remercie de ne pas l'avoir pris xD
Et puis merci a vous trois pour l'acceuil <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: AINSLEY •• Collateral Damage [Over]   Mer 10 Juin - 17:27

Mdr: bah de rien ! XD Bonne chance pour ta fiche ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Roméo DeLuca
    Roméo | Chef DELTA

avatar

MESSAGES : 2541
DATE D'INSCRIPTION : 03/06/2009
AGE : 26

« Me, Who I Am, Who I Like, Me Simply »
|| Relationship:
Age & Année d'études: 21ans, 3ème année.
Disponibilité pour un sujet!: Je veux des sujets moi!!!

MessageSujet: Re: AINSLEY •• Collateral Damage [Over]   Mer 10 Juin - 18:24

Bienvenue et bonne continuation ^^

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanessa Juliet Scott
|| Juliet __Wanna Have Fun, Love, Sex & Everything
avatar

MESSAGES : 1270
DATE D'INSCRIPTION : 03/06/2009
AGE : 27

« Me, Who I Am, Who I Like, Me Simply »
|| Relationship:
Age & Année d'études: 20 ans, 2ème année
Disponibilité pour un sujet!: Un sujet msn okay, mais pas plus

MessageSujet: Re: AINSLEY •• Collateral Damage [Over]   Mer 10 Juin - 21:04

Ma Kristen!!! <3
Bienvenue miss et bonne chance pour ta fiche =DD

_________________

      Ancienne blonde, devenue brune et redevenue blonde
      Ca pose un problème?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justbethebest.bbactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: AINSLEY •• Collateral Damage [Over]   Jeu 11 Juin - 10:18

Bienvenu a toi!!!
Revenir en haut Aller en bas
Ainsley C. Seabrook

avatar

MESSAGES : 833
DATE D'INSCRIPTION : 10/06/2009
AGE : 30

« Me, Who I Am, Who I Like, Me Simply »
|| Relationship:
Age & Année d'études: 20 ans. 2ème année
Disponibilité pour un sujet!: Je veux des sujets moi!!!

MessageSujet: Re: AINSLEY •• Collateral Damage [Over]   Sam 13 Juin - 14:51

    Haaannn merci beaucoup pour l'acceuil 33 20

    Et encore merci pour la réservation <3
    J'ai tout de mème essayer de finir ma fiche au plus vite.
    J'éspère que cela conviendra bubble
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanessa Juliet Scott
|| Juliet __Wanna Have Fun, Love, Sex & Everything
avatar

MESSAGES : 1270
DATE D'INSCRIPTION : 03/06/2009
AGE : 27

« Me, Who I Am, Who I Like, Me Simply »
|| Relationship:
Age & Année d'études: 20 ans, 2ème année
Disponibilité pour un sujet!: Un sujet msn okay, mais pas plus

MessageSujet: Re: AINSLEY •• Collateral Damage [Over]   Sam 13 Juin - 14:53

Je me hâte à la lecture =D

_________________

      Ancienne blonde, devenue brune et redevenue blonde
      Ca pose un problème?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justbethebest.bbactif.com
Vanessa Juliet Scott
|| Juliet __Wanna Have Fun, Love, Sex & Everything
avatar

MESSAGES : 1270
DATE D'INSCRIPTION : 03/06/2009
AGE : 27

« Me, Who I Am, Who I Like, Me Simply »
|| Relationship:
Age & Année d'études: 20 ans, 2ème année
Disponibilité pour un sujet!: Un sujet msn okay, mais pas plus

MessageSujet: Re: AINSLEY •• Collateral Damage [Over]   Sam 13 Juin - 15:08

J'adore ton histoire. <3. Tu es évidemment validée!!

Amuse toi bien parmi nous, n'oublie pas de faire une demande de logement et des demandes de liens =).

_________________

      Ancienne blonde, devenue brune et redevenue blonde
      Ca pose un problème?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justbethebest.bbactif.com
Ainsley C. Seabrook

avatar

MESSAGES : 833
DATE D'INSCRIPTION : 10/06/2009
AGE : 30

« Me, Who I Am, Who I Like, Me Simply »
|| Relationship:
Age & Année d'études: 20 ans. 2ème année
Disponibilité pour un sujet!: Je veux des sujets moi!!!

MessageSujet: Re: AINSLEY •• Collateral Damage [Over]   Sam 13 Juin - 15:18

    Merciii pour la validation 30
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanessa Juliet Scott
|| Juliet __Wanna Have Fun, Love, Sex & Everything
avatar

MESSAGES : 1270
DATE D'INSCRIPTION : 03/06/2009
AGE : 27

« Me, Who I Am, Who I Like, Me Simply »
|| Relationship:
Age & Année d'études: 20 ans, 2ème année
Disponibilité pour un sujet!: Un sujet msn okay, mais pas plus

MessageSujet: Re: AINSLEY •• Collateral Damage [Over]   Sam 13 Juin - 15:40

De rien bichette =D

_________________

      Ancienne blonde, devenue brune et redevenue blonde
      Ca pose un problème?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://justbethebest.bbactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: AINSLEY •• Collateral Damage [Over]   

Revenir en haut Aller en bas
 
AINSLEY •• Collateral Damage [Over]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 08. Collateral Damage [PV Kahlan]
» When two objects collide, there is always damage of a collateral nature ~
» Collateral damage !!!!! [ Seido D. Noroma ]
» Battle Damage
» Dah! Konverzion/PeintuR Trak Karbonizator :)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Just Be The Best & Shut Up :: * Le plus intéressant * :: « Vos passeport SVP » :: « C'est... validé ! »-
Sauter vers: